Le directeur du groupe scolaire Al Kindi revendique son lien avec Al-Qaïda : son lycée islamiste doit fermer !

Le directeur du groupe scolaire Al Kindi revendique son lien avec Al-Qaïda : son lycée islamiste doit fermer !

🔴 ⚠️ :: Le groupe scolaire Al Kindi, sous influence du Qatar et de l’UOIF islamiste, doit fermer ! :: 🔴 ⚠️

L’ouvrage « Qatar Papers » de Chesnot et Malbrunot récemment publié révèle plusieurs éléments particulièrement scandaleux au sujet du groupe scolaire « Al Kindi » situé à Décines dans la métropole de Lyon, l’un des plus grands établissements musulman de France.

Cette école a été en partie financée par l’association « Qatar Charity », une ONG qatarie qui, sous couvert de missions humanitaires, promeut les intérêts du Qatar ainsi que la diffusion de l’islam sur les territoires où elle agitCe financement est inacceptable. L’influence d’une puissance étrangère islamique sur le territoire national ne peut être tolérée.

Son président, Nazir Hakim,membre de l’UOIF est particulièrement investi dans la rébellion syrienne. Il a notamment déclaré lors d’une interview à la radio suédoise, qu’il était « à la tête d’un groupe armé de 2 000 hommes qui collaborait avec des groupes djihadistes », notamment le front Al Nosra, branche d’Al Qaïda en Syrie. Le groupe scolaire Al Kindi étant sous contrat avec l’Education Nationale, c’est l’Etat et la Région qui financent le fonctionnement de l’établissement. De l’argent public sert donc à soutenir une école dont le Directeur ne cache pas sa proximité avec les islamistes.

Enfin, les conditions d’accueil de base en termes d’hygiène et de sécurité ne semblent jamais avoir été réunies pour qu’une école ouvre sur les lieux. Alain Morvan, ancien recteur de l’Académie de Lyon, témoignait de l’intervention de Nicolas Sarkozy pour que l’autorisation d’ouvrir soit donnée à l’école, contre l’avis de nombreux experts.

Dans ces conditions, Génération Identitaire réclame que des enquêtes sérieuses et approfondies soient menées au sujet de Nazir Hakim par la Préfecture et le Ministère de l’Intérieur, ainsi que par Marie-Danièle Campion, rectrice de l’Académie de Lyon, qui doit au plus vite suspendre le contrat qui lie l’Education Nationale à l’école Al Kindi. Enfin, il apparait évident qu’en attendant qu’une véritable commission de sécurité ne donne son avis sur les conditions d’accueil des lieux, le centre Al Kindi doit faire l’objet d’une fermeture administrative immédiate.

 

NON à l’islamisme !

 

Partager : FacebookTwitterEmailGoogle+LinkedInPinterest