Insécurité en presqu’île de Lyon

Insécurité en presqu’île de Lyon

 

Génération Identitaire donne un mois aux autorités pour mettre fin aux violences des bandes de racailles.

Depuis plusieurs mois maintenant, les habitants de la presqu’île lyonnaise subissent la malveillance et les méfaits de jeunes d’origine étrangère tous les soirs : bagarres, rodéos urbains, et insultes. La situation a atteint son point d’orgue lors de la victoire de l’équipe de Turquie contre la France le 8 juin dernier, prétexte utilisé par des groupes de racailles déchaînées pour aller fêter la victoire de leur équipe nationale : jets de pétards, fumigènes, musique, insultes au voisinage, le tout entre minuit et 3 heures du matin. Ces jeunes iront même jusqu’à insulter des habitants de « sales français de souche » en les menaçant verbalement et physiquement dans une vidéo relayée par la suite dans les médias lyonnais.

Les forces de l’ordre et les autorités sont restées sourdes à l’appel des citoyens et sont complices de cette insécurité grandissante. Les habitants de la presqu’île se mobilisent contre cette insécurité grandissante dans leurs rues à travers notamment le groupe Facebook « Presqu’île en Colère ».

Ces événements nous prouvent encore, si le besoin existait, que le vivre ensemble forcé est utopique et laisse libre cours aux exactions des populations non volontaires pour s’assimiler.

Génération Identitaire a donc décidé une nouvelle fois de s’impliquer dans la défense des riverains lyonnais. C’est pourquoi nous reprendrons s’il le faut, comme en 2014, les tournées de sécurisation anti-racailles en presqu’île de Lyon si les autorités ne mettent pas fin à ces événements d’ici un mois. Nous ne les laisserons pas gâcher le quotidien des riverains abandonnés par les pouvoirs publics !

 

Partager : FacebookTwitterEmailGoogle+LinkedInPinterest